Aller au contenu principal

L’asperge, cette grande mystérieuse!

De la culture à la commercialisation, l’asperge n’a rien des autres légumes. Première primeur de champ du Québec à atterrir dans nos assiettes, elle est consommable crue ou cuite, du pied à la pointe.

Les Fermes Horticoles LMR, de Saint-Liguori, dans la région de Lanaudière, exploite l’une des trois plus grandes aspergeraies du Québec, avec 22 ha en production. On y cultive de 25 000 à 33 000 plants à l’hectare, pour une récolte annuelle de près d’un million de livres d’asperges.

Pierre Mercille la cultive depuis 1980. Sa fille Suzanne et son conjoint Stéphane Roy ont pris la relève de l’entreprise qui a créé la marque La Belle Verte, présente dans les supermarchés, et au kiosque de vente à la ferme.

La récolte de l’asperge s’échelonne de la fête des Mères à la fête des Pères. La fraîcheur locale est le fort attribut de l’asperge québécoise face à ses concurrentes étrangères. Un avantage sur lequel table Fermes Horticoles LMR. L’asperge est l’un des légumes les moins porteurs de résidus de pesticides.

Cultivée depuis au moins 2000 ans par les humains, bourrée de vitamines et de minéraux, l’asperge posséderait aussi, dit-on, des vertus aphrodisiaques…